Rencontre concernant l’écosystème d’innovation autochtone

Pour aider à mettre sur pied une communauté d’innovation pour les Autochtones, la Fondation McConnell a invité CKX à collaborer avec elle et avec des partenaires autochtones en vue d’organiser une session à Wasan Island, en juin 2018. Tous les participants — détenteurs du savoir, artistes, organisateurs communautaires, entrepreneurs, bailleurs de fonds, étudiants et jeunes — partageaient un intérêt commun pour la promotion et le soutien du travail d’innovation des Autochtones.

Ayant conscience de l’importance vitale d’incorporer le savoir autochtone à notre travail avec et aux côtés des communautés autochtones, nous avons collaboré de près avec des Anciens afin d’ancrer le processus et l’animation dans les enseignements traditionnels et les cérémonies. Quelques principes de ce processus :

Rechercher les conseils et la sagesse des Anciens

Les Anciens Mark et Wendy Phillips ont joué un rôle important en tant qu’enseignants et guides tout au long de la session. Ils ont été une ressource très précieuse pour les participants, tant lors des enseignements formels et des séances de travail, que lors des conversations à l’occasion des pauses, des repas et d’autres moments non structurés.

Honorer et pratiquer les cérémonies

Toute la première journée de la session a été consacrée aux enseignements et aux cérémonies, entre autres une cérémonie du calumet et un festin. Ce temps délibérément passé ensemble dans le cadre de cérémonies nous a permis d’établir les relations, la confiance et un consensus relativement aux objectifs.

Ancrer notre pratique dans les enseignements traditionnels

Nous avons débuté chaque journée par des enseignements traditionnels qui ont établi un contexte et un cadre pour notre travail ensemble. Tout au long de la session, lors de moments clés et selon les besoins, nous avons repris ces enseignements.

Bien que nous ayons préparé un ordre du jour et un plan d’animation, notre temps et notre travail ensemble s’adaptaient à l’énergie, aux intérêts et aux expériences des participants. Nous avons modifié, et parfois abandonné, des approches et des pratiques non-autochtones relativement à la conception et à l’animation (par exemple des ordres du jour officiels, des World Cafés et des processus de rétroaction par les pairs) en faveur d’approches et de pratiques traditionnelles des Autochtones.

Nos conversations ont été enrichies du fait qu’elles se tenaient sur Wasan Island, où les participants étaient connectés à la terre. C’était un environnement idéal pour favoriser les liens entre les participants ainsi qu’une compréhension accrue de l’écosystème d’innovation.

La session a confirmé que des concepts d’innovation sont intégrés aux modes de connaissances des Autochtones. Les solutions des communautés autochtones font partie de leurs enseignements et systèmes de connaissances. Afin que les efforts de réconciliation et d’innovation soient fructueux, ils doivent être centrés sur le savoir traditionnel autochtone.

Nous remercions les Anciens Mark et Wendy Phillips qui ont été nos enseignants et nos guides tout au long de la session. Leur sagesse et leur soutien ont été essentiels au succès de cette rencontre. Ils nous ont autorisés à raconter cette histoire.

Par ailleurs, nous reconnaissons que Wasan Island est située sur le territoire traditionnel des Anichinabés. Ce territoire est visé par le traité Robinson-Huron (1850) et par le traité William (1923). Les ancêtres de plusieurs communautés avoisinantes des Premières Nations vivent ou ont vécu dans cette région, notamment les Premières Nations Rama (Mnjikaning), Wahta et Wasauksing (Parry Island). Trois nations sont représentées dans la région : les Anichinabés (Ojibwés), les Pottawatomis et les Mohawks.